jeudi 29 juin 2006

Sake made in Ikkoku

Après la ré-edition du manga en 2005 et l'annonce du TV drama pour 2006 (projet toujours dans le flou le plus total), les activités autour de Maison Ikkoku ne cessent pas en 2006.
Cette fois, c'est un grand projet alcoolisé qui s'est mit en place. La collaboration entre Rumiko Takahashi et un producteur de Sake (Fuji No I) de la région de Niigata (dont R.Takahashi est originaire).
De cette collaboration née une "cuvée Maison Ikkoku" de 8000 bouteilles estampillées d'une etiquette à l'efigie de Kyoko Otonashi.
Il y en aura 4 exemplaires, pour 4 periodes (saisons) de l'année 2006, avec 4 illustrations différentes (Kyoko sera habillée differement en fonction de la saison).
Ces 4 periodes sont le début de l'Eté (Mai) , l'Eté (Juillet), l'Automne (Septembre) et l'Hiver (Novembre). Chaque série étant limitée à 2000 bouteilles (total de 8000 bouteilles donc).
Les bouteilles d'une capacité de 720ml (à vue de nez, aussi imposant qu'une bouteille de vin)sont vendues dans un coffret noir, sobre, imprimé du visage de Kyoko et du label "Maison Ikkoku".
Les bouteilles devraient être bleues. C'est le cas pour celle du "début d'Eté". Sur le label en papier de qualité, on retrouve une illustration de R.Takahashi représentant Kyoko dans sa tenue de tous les jours, avec son tablier piyo-piyo (la version "Eté" rendue disponible au moment ou je rédige ces lignes est egalement bleue)

Sans vouloir être trop technique car je ne m'y connais pas autant qu'Ichinose (Pauline) qui ne manque pas d'ouvrir une grande bouteille de Sake dès que l'occasion se presente, chacune de ces cuvées devrait avoir un gout un peu different, principalement à cause de la periode de production.
Il est bien evidemment que j'ai acheté ma bouteille (achats limités à une bouteille par client), et je vous ferai un petit compte rendu de dégustation le moment venu (peut-être après la victoire de la France lors de la coupe du Monde de Foot ???)

mercredi 28 juin 2006

Un peu de Urusei Yatsura dans Maison Ikkoku

Ou quand Lamu rend visite à Kyoko.

Maison Ikkoku et Urusei YatsuraL'ambiance dans ces 2 mangas de Rumiko Takahashi, "Urusei Yatsura" (Lamu) et "Maison Ikkoku" (Juliette je t'aime) est assez differente. Il suffit de se plonger très legerement dans quelques chapitres de chacun de ces 2 mangas pour s'en rendre compte. Pas la peine d'y passer des heures.
On retrouve la ribambelle de personnalités typiques de toutes les autres séries de Takahashi, ainsi que l'humour façon Takahashi evidemment.
Si le thème est plus ou moins le même (un Amour impossible), la façon de le mettre en scène, la cadre du manga etc sont differents.
Maison Ikkoku est reèl, cohérent, familier, touchant. Urusei Yatsura est jeune, folichon, inattendu, explosant.
Mais Rumiko Takahashi qui dessine Maison... après l'enorme succès Urusei... nous en offre quelques clins d'oeil.
Lamu en Kyoko OtonashiDifficile de melanger ces 2 mondes si differents, et pourtant elle reussi ce tour de passe-passe dans le chapitre 63 ("shiwa no aru Cupido" / "Un Cupidon ridé"). Episode dans lequel grand-mère dynamite offre à Yusaku une opportunité de rendez-vous avec Kyoko. Dans leurs activités de la journée, ils se retrouvent dans un magasin de jouets.

Le chat Kotatsu a IkkokuEt c'est dans cette ambiance joyeuse ou se mèlent jouets et peluches que l'on retrouve une foultitude de personnages tirés de Urusei.
Le personnage principal qu'est Lamu bien sur, mais aussi le gros chat Kotatsu, les poissons extra-terrestes en tenues de scaphandres, pingouins hilarants, clown tueurs et autres personnages bizarres et étranges. Notre concierge à l'air de s'y amuser follement (mais qui s'y ennuirait franchement).
personnages delirants Urusei YatsuraNos 2 héros entrent dans le magasin de jouets et nous sommes plongé avec eux dans cette autre monde, littérallement comme si l'univers de Urusei Yatsura n'était en fait qu'une illusion, qu'une grande boite avec des marionnettes et peluches multicolores. Une série qui n'est pas a prendre au sérieux, faite avant tout pour se detendre et rigoler un bon coup.

Juliette et HugoLa boucle est bouclée quand Kentaro demande à son Ichinose de mère --ils se trouvaient justement tous les deux dans le même magasin... stratagème de la grand-mère-- de lui acheter un jeu en boite. Et en regardant mieux la boite, on se rend compte que Lamu y est imprimée. La boite aux merveilles est refermée. C'est la fin de la scène du magasin de jouets, la fin de la reference à Urusei Yatsura. R.Takahashi nous y a (re)plongé le temps de quelques images, sur 2 pages, et nous pouvons revenir à notre belle aventure, cette fuite vers le bonheur de nos amoureux Kyoko et Yusaku.

Notez qu'il y a quelques autres passages clin d'oeil a Urusei Yatsura dans Maison Ikkoku. Celui-ci étant pour moi le plus prononcé.
Voila, et toute ma sympathie aux lecteurs de Urusei Yatsura ^^/

mercredi 21 juin 2006

Grandeur naturelle

Kyoko en grandeur nature. Qui n'a jamais revé de la rencontrer pour de vrai, de la croiser au détour d'une rue, de l'entrevoir devant sa pension a balayer l'entrée comme elle sait si bien le faire.

" Ce n'est qu'un dessin mais je veux l'animer "

A défaut de la retrouver en grandeur nature, il existe une statuette de Otonashi Kyoko à l'echelle 1/4, ce qui n'est déjà pas si mal.
Cette statuette (que je ne possède pas) est vraiment très jolie et bien réalisée. Celui ou celle qui a la chance de la posseder peu se passer le temps à la regarder quand bon lui semble. A profiter de Kyoko dans sa "grandeur naturelle".



Voici donc Kyoko dans sa tenue habituelle. Une longue jupe, chaussettes sous ses sandales(?) de bois, son tablier Piyo Piyo, ses beaux cheveux longs avec son sert-tête (ruban?) rouge. Sans oublier son illustre accessoire, le balai, celui la même qui sous d'autres formes et en d'autres lieux a déjà fait voler beaucoup de sorcières (des gentilles comme des vilaines).
Un vrai plaisir, mais attention toutefois a respecter la charte du bon gout BMI, et ne pas tomber dans le comportement plutôt mauvais genre du style, la faire asseoir à sa table quand on est tout seul a manger le soir et se mettre à lui parler.
Voire aller jusqu'à la déshabiller et dormir avec elle, etc !!!
Il ne faut pas... ^^;

mercredi 14 juin 2006

Un an de bonheur à Maison Ikkoku

C'est avec un plaisir bordé de joie que je vous rappele que le Blog Maison Ikkoku (BMI) fête son premier anniversaire aujourd'hui.
Durant cette première année, j'ai prit beaucoup de plaisir à me replonger dans cette série merveilleuse, et espère avoir pu vous en faire découvrir de nouveaux aspects.
Il y a tellement de choses à dire encore sur Maison Ikkoku que je remets le couvert pour une deuxième saison du BMI.
Et pour feter l'evenement... bon d'abord revenez dans quelques jours ^^;

Encore merci pour votre soutient, vos visites regulières ou anecdotiques et les commentaires que vous m'avez laissé ou me laisserez à l'avenir. Cela me fait toujours plaisir, et si vous vous demandez si vous pouvez commenter librement, et bien je vous confirme que OUI. Pas besoin d'être inscrit, pas besoin de devoiler quoi que ce soit de sa personne. Alors n'hesitez pas à me faire entendre vos opinions sur le BMI. Ce que vous en appreciez, ce que vous en attendez, etc.

Et je grimpe sur une poubelle et de hurler à tout les visiteurs du BMI: "Longue vie à Maison Ikkoku, longue vie au Blog Maison Ikkoku".

Bien à vous
Inuyasha51

dimanche 11 juin 2006

24h/24

La coupe du monde fouteballe a commencé ce vendredi.
Vu d'ici (j'entends du Japon), pendant la periode de la compétition, il va être difficile d'harmoniser vie professionnelle et visionnage de matchs, ceux-ci étant retransmit la nuit avec le décalage horaire.
Tous les matchs étant retransmit (à partir de 22h jusqu'a 5h ou 6h le lendemain), il faudra faire des choix sinon je ne vais pas tenir 1 semaine ^^; (ou alors je dors au boulot mais pour mon boss, ca le fait pas).
Et comme je n'aime pas trop écrire ici des choses qui ne sont pas en rapport avec Maison Ikkoku, j'y reviens. En fait, c'était juste une introduction au vrai coeur du débat. Les heures de sommeil de la concierge d'Ikkoku.
De par son rôle de concierge, Kyoko est en charge de verrouiller les portes d'Ikkoku le soir, après s'être assuré que tous les pensionnaires étaient bien rentrés. Vu la vie des pensionnaires, on peut facilement imaginer que ce n'est pas de tout repos, et que Kyoko ne se couche pas tout de suite après "Perdu de recherche". C'est une couche tard. Mais ce n'est pas tout. C'est aussi une lève tôt puisqu'en general, on la voit toujours dehors en train de balayer ou de s'occuper de Soichiro quand ces mêmes pensionnaires quittent un a un la pension, à leur rythme, pour aller travailler, etudier, faire des courses, ou ... passer le reste de la journée dans le plus complet secret tel Yotsuya par exemple. Il n'y a guère que le mari de Ichinose qui fasse mieux. C'est simple, on ne le voit pratiquement jamais. S'il n'avait pas un petit rôle par-ci par-là, il serait passé inapercu sans que personne ne s'en apercoive.
Mais alors, Kyoko, elle fait la sieste ou elle est du type a pouvoir se contenter de 4 heures de sommeil par nuits ???


dimanche 4 juin 2006

Une girafe pour Maison Ikkoku

Le site de Kirin, kirin.org est dédié au personnes de Otonashi Kyoko (et aussi available in english for those people who can't speak french all around the monde). J'en ai peut-être déjà parlé par le passé.
Le forum rattaché à ce site, mérite également toutes les attentions, puisqu'il rassemble une communauté de fans de Maison Ikkoku (ou Juliette je t'aime), et les discussions y sont souvent très interessantes. Enfin, c'est comme pour tous les forums, chacun se fait son propre jugement sur contenu.
Pour ceux qui veulent y jeter un oeil, c'est ici:
http://www.kyoko.org/forum/index.php

Accessoirement, vous pourrez m'y retrouver de temps à autres ^^

Et pour ceux qui n'auraient pas encore fait le lien avec la girafe du titre de cet article, allez donc verifier la signification du mot "kirin" (麒麟) dans votre dico JP>FR (ou allez sur le dico en ligne de Kaizoku Kobura).

A bientôt

samedi 3 juin 2006

Latest news

Vous trouvez que j'ai l'air de delaisser ce blog ?
Bon, j'admets que ces derniers temps, je suis plutôt du genre omni-absent, mais ca ne signifie pas que je suis loin de MI.
Au contraire en fait, j'y suis tous les jours à travers de multiples projets de sous-titrage de l'oeuvre originale, auquels je participe.
Je n'oublie pas non plus le dossier en cours concernant le jeu de plateau de Maison Ikkoku "Love Panik" qui pour l'instant est en suspend car je bosse aussi sur une mise en VF de la notice d'explication du jeu. Elle fait 7 pages, c'est pas si long mais je n'aime pas le travail baclé alors je prends mon temps pour faire un .pdf digne de ce jeu et des fans francophones de MI.
Enfin on approche lentement mais surement du premier anniversaire de ce Blog Maison Ikkoku, et j'aimerai apporter aux lecteurs quelque chose de spécial, d'amusant pour marquer l'evenement... Une façon de vous remercier de participer à la vie de ce Blog (activement ou simplement par votre lecture, car je surveille vos passages ^^;).

Bon, j'y retourne. A bientôt...